Causerie sur “Vergeet dat onze tijd complexer is dan alles wat ooit vooraf ging”

Date: 
Wednesday, November 10, 2021 - 18:00
Location: 
Fondation Universitaire
Meeting point: 
18 h

Nous donnons la parole aux Membres qui ont écrit récemment un livre sur leur recherche scientifique.  Après le déjeuner-débat avec le prof. Sven BISCOP, nous donnons la parole au Prof. Rik Coolsaet (UGent)  sur son livre Vergeet dat onze tijd complexer is dan alles wat ooit vooraf ging” en dialogue avec le Prof. Philippe Van Parijs (UCLouvain) (N – F).

Le débat sera suivi d'une collation.

Le livre peut être acheté sur place (au prix membre de 19€)
S’inscrire et payer avant le 1er novembre 2021. 
Formulaire d'inscription.

Contenu

Rik Coolsaet nous présente une histoire du présent, à la lumière d'hier, avec un regard sur demain.

L'histoire est un long fleuve tranquille. Cependant, de temps à autre, le rythme s'accélère, le fleuve se transforme en torrent qui emporte notre environnement familier. D'aucuns y trouvent leur compte, d'autres se sentent perdus, comme des naufragés qui lâchent prise.

C’est ce que nous avons vécu ces dernières décennies. Quelque part dans les années 1970, l'histoire s’est à nouveau accélérée. Le monde s’est rétréci à mesure que la mondialisation s’est introduite dans notre vie quotidienne. L'informatique a envahi notre société par tous ses pores et a transformé à tout jamais le monde du travail. La guerre froide entre les États-Unis et l’Union soviétique et avec elle la prévisibilité des relations internationales a fait place à une rivalité géopolitique, apparemment imprévisible, entre grandes et petites puissances, qui parfois coopèrent mais souvent s’opposent.

Dans les années 1990, ces accélérations ont formé un torrent, qui a balayé nos certitudes, tant dans nos vies quotidiennes, que dans le grand environnement des relations internationales. Des crispations identitaires ont suivi.

En 2008, Rik Coolsaet a publié L’histoire du monde de demain. Il se donnait pour objectif de relier le présent au passé afin de donner un peu de relief à la carte qui nous guide vers demain, et en même temps un semblant d’ordre dans le désordre qui nous entourait. Il osait une prédiction. Dans la mesure où l'histoire peut nous servir de guide, nous ferions mieux de nous préparer à des temps turbulents. Ce livre venait à peine d'arriver dans les librairies lorsque le monde est entré dans la Grande Récession. En Europe, elle a été suivie d'une crise bancaire et de la crise de la dette, qui n'ont été surmontées qu'une décennie plus tard. Nous étions alors en pleine crise des réfugiés. Lorsque celle-ci s’est estompée à son tour, le monde a été frappé par le Covid, nouveau marqueur d’inégalités et d’incertitudes. En parallèle de ces crises successives, des vagues de protestations de toute nature se sont succédées.

Dans son nouvel ouvrage Oublions  l'idée que notre époque est  plus complexe que tout ce qui l'a précédée (Kritak, 2021) Rik Coolsaet refait le point, sur le grand environnement des relations internationales et sur l’environnement direct de notre vie quotidienne, avec comme objectif cette fois de dépeindre le monde où cette accélération de l’histoire nous a finalement conduit. Un monde où la politique internationale ressemble à maints égards à celle du 19ième siècle. Un monde où nos sociétés sont devenues des sociétés à majorité de classe moyenne, à l’avenir incertain, sous tension permanente et inégale. De telles sociétés sont sujettes à des émotions contradictoires, entre le chacun-pour-soi et la solidarité.

Bio

Rik Coolsaet est professeur ordinaire émérite à l’Université de Gand et Senior Associate Fellow à EGMONT-Institut Royal des Relations internationales (Bruxelles). De 1988 et 1995, il a été successivement Chef de Cabinet adjoint du Ministre belge de la Défense Nationale et du Ministre des Affaires étrangères.